mardi 29 janvier 2008

Ouverture du FIFO 2008 - Village du Pacifique (Papeete,Tahiti,Polynésie)

C'est aux sons des tambours marquisiens que les membres du jury, les officiels, les partenaires et les journalistes ont été invités à prendre place pour partager la cérémonie d'ouverture du FIFO 2008.

Aprés le chant d'acceuil interprété par la chorale de la maison de la culture, les différentes personnalités présentes ont, par leurs discours, procédé à l'ouverture de la cinquième édition du festival international du film documentaire océanien.

Le chant du fifo (fichier mp3)

Nous vous proposons le discours de Wallés Kotra, président du FIFO.

"Je vous souhaite la bienvenue en Océanie. Pendant une semaine la Maison de la Culture devient la Maison du Pacifique.
Vous n’êtes plus en Polynésie, vous n’êtes plus en Mélanésie, Vous n’êtes plus en Micronésie. Ici Pendant une semaine, vous entrez en Océanie.
Bienvenue au Jury présidé par Laure Adler et bienvenue aussi à l’ensemble des professionnels qui ont fait le déplacement jusqu’à nous.

Le FIFO, c’est en effet ce faisceau de lumière qui éclaire notre région et ce faisceau est porté par les réalisateurs du monde. Notre ambition c’est que cette lumière, au départ faible, soit de plus en plus forte et éclaire de plus en plus nos villes, nos îles et surtout le destin des femmes et des hommes de cette immense Océanie.

Alors que s’ouvre le 5ème FIFO je voudrais simplement revenir sur 2 faits qui nous semblent très importants :
- d’abord la création en Polynésie cette année d’un Fonds d’Aide à la Production Audiovisuelle Cinématographique doté de 100.000.000 de Francs CFP. Cette décision est stratégique pour le secteur audiovisuel en Polynésie mais aussi essentielle pour notre région.
Je tiens à remercier l’ensemble des forces politiques de Polynésie qui ont su dégagées un consensus à la hauteur des enjeux et ce consensus nous donne à nous les professionnels une responsabilité particulière.

- le 2ème fait concerne la couverture des Jeux du Pacifique qui s’est déroulé en août dernier à Apia aux Samoa. Ces jeux qui sont, tous les 4 ans, un rendez vous important de la jeunesse du Pacifique existe depuis 1963. Pour la 1ère fois cette année, ces jeux du Pacifique ont été captés et diffusés sur l’ensemble des télévisions océaniennes et même ailleurs puisque France O a repris le signal pour la France et l’Europe.

La décision politique de créer un pool de couverture de ces jeux et de distribuer les images à tous a été prise ici par les responsables de télévisions du Pacifique que je salue. Dès cette année, ils réfléchissent déjà sur la couverture des jeux de 2011 en Nouvelle Calédonie et sur le Festival des Arts du Pacifique prévu à Pago Pago cette année.

Fonds d’aide à la Production audiovisuelle, couverture des jeux du Pacifique …
Pour être tout à fait honnête, dans ces 2 initiatives importantes, le FIFO n’y est pour rien.
Ce que nous essayons simplement de faire, c’est de rassembler les acteurs importants qu’ils décident pour nous tous.
Par contre, ce que nous savons faire, avec la complicité de toute l’équipe de la Maison de la Culture et de Heiva Nui, c’est de vous accueillir chaleureusement dans ce village du Pacifique qui ne veut pas disparaître.
Merci à tous
Votre présence ici nous honore et Bon Festival.
"

vendredi 25 janvier 2008

Arrivée de Mme Laure Adler, Présidente du jury du FIFO 2008

Pour cette 5ème édition du Festival International du Film documentaire Océanien, les organisateurs du FIFO ont le plaisir d’accueillir Mme Laure ADLER, écrivain et productrice. Elle présidera le jury du FIFO pour la seconde fois.

A l’occasion de son arrivée ce dimanche 27 janvier (vol AF 674 à 04h55), elle sera attendue par un groupe de danse traditionnelle qui fêtera son arrivée par un accueil polynésien.

Sous l’autorité de Mme Laure Adler, le jury travaillera à l’attribution des prix aux meilleurs documentaires de cette 5ème édition parmi les 17 films en compétition.

mardi 22 janvier 2008

Le film "Horo'a" (Sélection officielle du FIFO 2008) sur ica.pf

Kultur prod et ica.pf vous proposent de découvrir le film "Horo'a" (Sélection officielle FIFO 2008) produit par Karl Réguron et réalisé par Jacques Navarro-Rovira.

De nombreux danseurs, chefs de groupe, musiciens, toutes générations, toutes « écoles », toutes sensibilités confondues, sous la houlette de Coco Hotahota ont décidé de rendre hommage à Pauline Dexter .de réunir leur talent, de partager leur émotion afin que ne s’éteigne jamais la mémoire de celle qui a consacré sa vie à la danse et qui les a guidés avec tant de passion. Horo’a est un film qui ouvre et referme les parenthèses d’un grand moment de générosité.

Pour voir le film

CFI au coeur du FIFO 2008


Canal France International (CFI) s’associe une nouvelle fois à la cinquième édition du FIFO en organisant, du 21 janvier au 1er février, à Tahiti, un atelier de formation à la réalisation de documentaires sportifs.

Cette formation est conçue et montée avec le soutien du Ministère polynésien de la Jeunesse et des sports, du Secrétariat Permanent pour le Pacifique et de RFO.

Cet atelier est ouvert à une dizaine de jeunes réalisateurs de la région (Iles Cook, Iles Fidji, Nouvelle Calédonie, Papouasie - Nouvelle Guinée, Polynésie Française, Samoa, Tonga et Vanuatu). Le réalisateur Philippe Radoux encadrera cette formation concrète pendant laquelle ils tourneront des sujets (3x5’) qui seront projetés lors de la cérémonie de clôture du FIFO.

CFI organisera pendant le FIFO, du 29 janvier au 1er février, le deuxième colloque des télévisions océaniennes. Les cadres des télévisions de la région seront réunis à Tahiti pour imaginer des projets communs et aborder ensemble les défis professionnels et les avancées technologiques.

Pour sa quatrième participation au FIFO, CFI conforte sa présence en Océanie, en accompagnant le développement des médias audiovisuels locaux.

Pour en savoir plus - site de CFI

jeudi 17 janvier 2008

FIFO 2008, le carrefour des images de l'Océanie


Le 5ème Festival International du Film documentaire Océanien, le FIFO, est aujourd’hui un rendez-vous incontournable dans le monde audiovisuel océanien.

Michel Kops, directeur de RFO Polynésie, accompagné du ministre de la Culture, Jacqui Drollet, et de la présidente de l'Université de la Polynésie française, Louise Peltzer, a présenté mardi matin aux médias de Tahiti, le FIFO 2008.

Interview de Pierre Ollivier (Délégué général du FIFO)

Au Sofitel Maeva Beach de Punaauia, entourés des partenaires privés et publics du FIFO, les organisateurs de la manifestation ont présenté les nouveautés et les points forts de cette nouvelle édition.

Le jury
Le jury est présidé pour la deuxième année consécutive par Laure Adler.
Les membres sont:
- Madeleine Carter, du National Geographic International Channel,
- Jean-Jacques Garnier, attaché culturel à l’ambassade de France en Australie,
- Elise Huffer, conseiller aux affaires culturelles de la CPS, la communauté du Pacifique,
- Emelie de Jong, responsable des documentaires sur ARTE,
- David Jowsey, responsable des documentaires à ABC TV, Australie,
- Stéphane Martin, président du musée du Quai Branly,
- Hiriata Millaud, linguiste, ancienne directrice du musée de Tahiti et des îles,
- Louise Peltzer, présidente de l’Université de la Polynésie française,
- Dan Salmon, réalisateur néo-zélandais, grand prix du jury et prix du public du FIFO 2007,
- Marie-Claude Tjibaou, présidente du centre culturel Tjibaou, membre du CES,
- Eric Wittersheim, réalisateur, anthropologue, Prix spécial du jury FIFO 2004.

Les films
Pour cette cinquième édition, le comité organisateur a compté 145 films inscrits confirmant le succès croissant de la manifestation auprès des producteurs. L’origine diverse des documentaires reçus (plus de 15 pays différents), la variété des thèmes choisis par les réalisateurs, la qualité technique grandissante des films, font apparaître une audience de plus en plus forte auprès des professionnels de l’Océanie, mais aussi d’Europe (France, Allemagne, Italie, Tchéquie, Grande Bretagne) et cette année du continent nord-américain (Canada, USA). Les pays anglo-saxons de la région (australiens et néo-zélandais) représentent près de 45% des œuvres inscrites.

Aprés délibération, le comité de présélection a retenu 39 films :
- 17 films en compétition soumis à l’appréciation du jury pour l’attribution du Grand Prix du Jury et de trois Prix spéciaux.
- 22 films hors compétition.

Les points forts du FIFO 2008
Pendant les 6 jours du festival qui se tiendra à la Maison de la Culture, le public et les professionnels pourront participer à un festival au contenu riche et varié :
- 152 projections de documentaires sur quatre sites;
- 5 projections suivies d'une rencontre avec les réalisateurs et producteurs invités par l’AFIFO afin de commenter leur film;
- un atelier d’initiation au montage audiovisuel animé par un formateur Apple;
- un atelier d’initiation à la prise de vues animé par un réalisateur polynésien;
- un atelier d’assistance à l’écriture de scénario dirigé par Franck Philippon;
- un séminaire juridique de deux jours destiné aux professionnels sur les droits audiovisuels animé et dirigé par Frédéric Plan;
- une conférence sur les «10 ans du Centre Culturel Tjibaou" préparée par Marie-Claude Tjibaou ;
- des tables rondes proposées chaque jour sur les thèmes suivants : la télévision éducative (avec la participation de Alain Brunet, inspecteur d’académie, spécialiste de la télévision scolaire et éducative auprès de France 5); les droits liés aux œuvres audiovisuelles et les nouveaux types de diffusion (avec la participation de Frédéric Plan); l'’APAC, bilan et perspectives un an après l’annonce de la mise en place de cette aide à la production.

Evènements autour du festival
L’atelier de formation à la technique audiovisuelle de CFI (Canal France International)

L’objectif d’une telle formation est de stimuler et de promouvoir ensuite la production régionale océanienne. En effet, la quasi totalité des films entrant en compétition au FIFO est issue de productions occidentales ou bien sont l’œuvre de réalisateurs australiens et néo-zélandais. Cette formation est destinée aux jeunes réalisateurs des petits états insulaires de sorte qu'il puisse devenir compétiteurs.
Neuf stagiaires en provenance de Fidji, Tonga, Vanuatu, Cook, Papouasie Nouvelle Guinée, Salomon, Nouvelle Calédonie et Polynésie française seront encadrés par le réalisateur Philippe Radoux.

Le 2ème colloque des responsables des télévisions océaniennes

Une conférence regroupant une quinzaine de responsables des télévisions de la région (PINA, Nouvelle Zélande, Papouasie Nouvelle Guinée, Tonga, Vanuatu, Samoa occidentales, Fidji, Cook, Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna et Polynésie française) réunira en un seul lieu une majorité des responsables de chaînes de télévision de la grande région du Pacifique Sud.
L’année dernière, le premier colloque avait finalisé un accord de coopération entre les télévisions "océaniennes" pour la couverture des jeux du Pacifique d’Apia.
Cette année, des réflexions vont être menées sur la création d’une bourse d’échanges de programmes audiovisuels et sur la couverture du prochain festival des Arts de Pago Pago.

Le Fonds FIFO

Depuis la première édition du FIFO en 2004, l’Institut de la Communication Audiovisuelle (ICA) a collecté près de 200 films documentaires sur la région dans ce cadre. Cette collection constitue un catalogue unique de la production audiovisuelle dans l’ensemble de la région.

Les partenaires
RFO, le gouvernement de la Polynésie française, l'Etat, Air France, la SEP, le Gie Tahiti Tourisme, la Mairie de Papeete, la Banque de Tahiti, Electricité de Tahiti, l'Université de Polynésie et CFI.


Google